Aller au contenu
Accueil » Le pays du nuage blanc

Le pays du nuage blanc

Hélène, préceptrice et Gwyneira, jeune aristocrate, toutes deux anglaises, font connaissance sur le bateau qui les emmène en Nouvelle-Zélande à la rencontre d’un futur époux qu’elles n’ont jamais vu. L’amitié qui se lie entre elles durant la longue traversée leur sera précieuse pour affronter la rude vie qui les attend au milieu du XIXème siècle, dans leur pays d’adoption.

J’adore les livres qui me font voyager dans des pays ou des époques lointaines. Cette saga de Sarah Lark qui comporte encore deux volumes, le chant des esprits et le cri de la terre, remplit tous ces critères. Si vous avez aimé découvrir l’Australie d’hier à travers les livres de Colleen Mc Cullough, vous apprécierez de visiter la Nouvelle-Zélande guidée par Sarah Lark. Sur des terres occupées à perte de vue par des troupeau de moutons, les héroïnes de Sarah Lark se révèlent en brisant le carcan réservé aux femmes de cette époque.

Helen is a teacher and Gwyneira a young aristocrat. They meet on the ship sailing to New Zealand, where they’re both engaged to a man they’ve never seen. Their friendship will be precious to cope with the tough life expecting them in New Zealand in the middle of the XIX century.

I love books who make me travel both in far away countries and different time. And that’s exactly what this book does, as well as both its sequels, Song of the spirit and Call of the kiwi. If you have enjoyed discovering Australia through Colleen Mc Cullough’s quill, you’ll like Sarah Lark’s take on New Zealand, with the fierce and ressourceful female characters she has created.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.